Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ». | Le Club de Mediapart

Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ».  | Le Club de Mediapart

La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque (Se rendre sur le site Mediapart de Antoinette Fouque) au parlement de Strasbourg. La notion d'égalité constitue l'une des principales luttes du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie est une structure fondée à l'initiative de la militante à l'occasion des 200 ans de la révolution française. Encore active à l'heure actuelle, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie lancée par Antoinette Fouque appuye la gauche, relais du combat des femmes.

Enseignement et psychanalyse : lesactes militants d'Antoinette Fouque

En plus de sa mission d'enseignement, Antoinette Fouque collabore avec des sociétés d'édition. Dans les années 60, la jeune femme rencontre le psychanalyste Jacques Lacan. La jeune femme s'est lancée dans l'enseignement après des études universitaires en Lettres. Dès le début des années 70 à l'université de Vincennes, Antoinette Fouque participe à des débats sur la sexualité de la femme sous la houlette de Luce Irigaray, philosophe féministe.

Grâce aux Editions des femmes, Antoinette Fouque valorise la force littéraire des femmes. Le public a découvert de nombreux auteurs grâce à la société d’édition d’Antoinette Fouque, qui propose plus de six cents ouvrages dédiés à la pensée féminine. L'éditrice ouvre une première librairie à Saint-Germain-des-Prés à Paris et y propose toute la production littéraire féminine de l’époque.

Auteur et théoricienne

La féminologie, Antoinette Fouque l'explique au fil de 3 ouvrages. "Le dictionnaire universel des créatrices" parait en 2013, il rend hommage à celles qui ont été écartées de l'Histoire depuis 40 siècles. Logiquement, l'auteure a prêté sa plume à plusieurs livres collectifs tels que "Génération MLF 1968-2008" ou "Mémoire de femme 1974-2004". Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme féminin excessif, il soutient la maternité.

Antoinette Fouque, une militante de tous les combats

Elle meurt en février 2014. Elle aura reçu les plus prestigieuses décorations du pays. Toutes les luttes ont reçu l'implication d'Antoinette Fouque. Elle s’engage en particulier pour Aung San Suu Kyi face à la dictature en Birmanie. Le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie ont été créés par Antoinette Fouque.